Intervention "Analyse physico-chimique de l’eau" pour les classes de 6e

Semaine du développement durable du 11 au 15 mars 2024
lundi 11 mars 2024
par  J.Cleyet-Merle
popularité : 78%

Les 2 classes de 6e ont bénéficié aujourd’hui d’une intervention de 3h de la Maison de l’Eau et de la Pêche de la Corrèze. Ils ont analysé l’eau d’étangs, de mare, de ruisseau, de source, de la Dordogne, de pluie et de puits. Plusieurs paramètres ont été testés : le pH, les nitrates , les phosphates et la turbidité. L’objectif est d’estimer la qualité de l’eau pour les poissons.

Les premiers résultats sont les suivants :
 > Les résultats des tests pH sont surprenants : tous révèlent un pH acide alors que nous attendons un pH plutôt basique au vue de la nature du sol. Le pH d’une eau peut varier en fonction de la nature de la roche du sous-sol, en cas de pollution industrielle ou de très fortes pluies. Les pH mesurés aujourd’hui sont entre 5 et 6.5. Il est probable que l’acidité relevée aujourd’hui est à relier aux très fortes pluies de ces derniers jours.

 > Les résultats des tests nitrates sont dans les valeurs attendues entre 1 et 7.5 mg/L. Les eaux testées sont de bonne voire de très bonne qualité vis à vis des nitrates.
Les nitrates de l’eau proviennent d’une pollution d’origine agricole lors de l’utilisation d’engrais et de fumier qui ensuite ruisselle ou s’infiltre dans le sol.

 > Le taux de phosphates est quant à lui à relier à l’efficacité des assainissements individuels (fosses septiques) et collectifs (stations d’épuration). Nos résultats oscillent entre 0 et 0.7 mg/L d’eau. En moyenne en Corrèze, le taux de phosphates est autour de 0.85 mg/L. Un taux de phosphates trop important peut conduire en été à une prolifération d’algues bleues empêchant la baignade dans certains étangs.

 > Le dernier paramètre testé est la turbidité de l’eau. Celle-ci est impactée par la création des étangs et des barrages sur les cours d’eau lors de vidanges et elle est aussi impactée par la pluie.

Sur les 8 eaux étudiées, la qualité de l’eau varie entre bonne et mauvaise.

Cette intervention contribue aux objectifs de développement durable n°6 "eau propre et assainissement" et 14.